En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté. Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion. Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/ J'accepte

La médiumnité : qu'est ce c'est?.....

La médiumnité : qu'est ce c'est?.....

On nomme médium une personne qui serait sensible à des influences ou à des phénomènes non perceptibles par les cinq sens.

Catégories de médiums

Médium clairvoyant : Le médium voit une entité qu'il est généralement le seul à percevoir (exemples : Emanuel Swedenborg, Bernadette Soubirous). Il peut voir son don se manifester également par des rêves dits prémonitoires et entrant en contact avec des entités ou situations réelles. La médiumnité à clairvoyance est sans doute la forme de perception la plus répandue chez les individus médiums.

Médium clairentendant : Le médium entend une entité qu'il est généralement le seul à percevoir (exemples : Jeanne d'Arc, John Edward). Les sons qu'il entend peuvent également provenir d'énergies propres à des lieux ou des personnes.

Le médium clairentendant peut aussi être clairvoyant ainsi que tout type autre de médiumnité.

Médium christique Le médium possède un magnétisme qui lui permet de guérir toutes sortes de maux et paralysies, il est à la fois guérisseur et magnétiseur.

Médium à inspiration Le médium est particulièrement réceptif aux idées suggérées par une entité. Cette faculté se confond avec l'intuition, la prémonition et l'inspiration artistique. Ces incitations se mélangent aux pensées personnelles du médium, qui peine souvent à faire la distinction. Ces suggestions sont bonnes ou mauvaises, créatives ou destructives, selon la nature de l'entité qui les produit. Un concept équivalent existe en psychanalyse, mais dans ce cas, les pulsions sont attribuées à l'inconscient, et non à des entités extérieures. Dans le type de cas où le don du prétendu médium est authentique, l'individu est souvent en proie à l'hypersensibilité, il ressent des émotions submergeantes, déroutantes qui ne proviennent pas de lui, il capte les énergies produites par des entités, des personnes, des lieux. C'est le type de médiumnité le plus difficile à déceler car on peut le confondre avec un désordre psycho-émotionnel et une fragilité toute simple de l'individu dans ses ressentis, ce qui conforte les sceptiques dans l'idée que tout part d'une volonté complexe inconsciente de créer soi même ces altérations de ressenti, qui seraient d'après eux tout à fait humains dans le cas des personnes psychologiquement fragiles. C'est aussi un état à ne pas confondre avec certains troubles psychiques. Le médium à inspiration perçoit en lui quelque chose de différent, impalpable et le plus souvent dès le plus jeune âge, comme un feeling qu'on ne peut analyser matériellement.

L'étude des phénomènes naturels, anciennement appelée « magie blanche » ou « magie naturelle », a donné naissance, dans la société occidentale, à ce que l'on appelle les sciences naturelles modernes. À l'opposé, la magie noire ou sorcellerie consistait à essayer d'utiliser ou d'invoquer des puissances surnaturelles à des fins personnelles, le plus souvent malveillantes. Les termes sorcellerie, divination et nécromancie constituent la terminologie la plus communément utilisée pour désigner la magie et ses adeptes.

Médium guérisseur Le médium guérisseur ne soigne pas lui-même. Il sert uniquement de canal à une entité pour transmettre de l'énergie (à un malade). Le malade peut être à proximité ou éloigné (exemples : Rosemary Altea, João Teixeira de Faria, Louis-Joseph Antoine). Lorsqu'une personne donne sa propre énergie sans l'aide d'une entité, on parle alors de magnétiseur.

Les signes de la médiumnité

Les personnes qui admettent l'existence de la médiumnité, croient qu'un authentique médium est reconnaissable par un ou plusieurs des critères suivants :

  • les visions ou apparitions d'entités telles que les esprits ou toute autre forme d'énergie invisibles. Ces apparitions peuvent témoigner de la présence d'un don de médiumnité de l'individu, le plus souvent elles apparaissent dans l'enfance.
  • l'intuition propre à chaque individu, qui est particulièrement présente chez les individus médiums, elle peut se révéler par de forts ressentis, des pressentiments, des flashs durant lesquels le médium voit une scène se produire.
  • les rêves, qu'ils soient prémonitoires ou mettant en scène des situations réelles dont il a l'information par cette voie. Il peut également être au contact d'entités dans son sommeil, chez l'individu médium, celui-ci est d'ailleurs peu réparateur, le médium se réveille souvent dans un état troublé et met du temps à émerger.
  • la perception d'émotions, d'énergies, de sensations qui sont extérieures aux siennes, elles sont provoquées par les lieux, les personnes, et tout autre facteur pouvant ramener le médium à ressentir des événements, le plus souvent lourds d'atrocités ou de morts.

La médiumnité fait partie de la nature humaine et plus précisément de son psychisme. Dès lors, nous pouvons, il est vrai, dire que nous sommes tous médiums, mais dans l'usage ont appel médium les personnes susceptibles de produire des phénomènes d'une certaine intensité. Attention dans le sens du mot intensité, car il existe des manifestions subtiles qui peuvent passer inaperçue chez les observateurs superficiels. L'on s'est aperçu que la médiumnité peut être développée par l'exercice, mais l'on attache un plus grand intérêt à celle qui ne subit pas la volonté ou les envies des aspirants médiumniques. Ce qui ne veut pas dire que l'on ne doit pas s'intéresser à la manifestation spirite si l'on n'est pas soit même médium révélé. Mais puisque la médiumnité touche de très près la structure de notre individualité mentale, il faut agir avec prudence dans son excitation pour ne pas froisser les parois fragiles de notre équilibre et surtout ne pas s'enfoncer dans l'illusion. Pour se faire, l'étude de tout ce qui c'est dit et fait sur le sujet nous semble judicieux. Puis, l'étude de notre sens médiumnique doit également répondre à un objectif préalablement fixé, qui nous vous l'assurons, doit être très loin de la simple curiosité ou du besoin de percer les mystères de l'Univers. Car il y va sens dire que l'excitation de notre médiumnité produit un bouleversement dans notre environnement spirituel qui, si il n'est pas prit en compte, risque à la longue de devenir ennuyant. Les êtres spirituels que nous sommes susceptibles de rencontrer pourraient très bien ne pas se contenter d'une très courte période de contact et ainsi devenir lourds et pesant dans notre psychisme une fois la page tournée. La médiumnité n'est pas une mince affaire et s'accommode très mal avec les lubies, les nouveaux intérêts sans lendemain, et les engouements éphémères. Si donc, vous vous sentez attirer par cette discipline, il ce peut que vous ayez quelque chose à faire dans ce domaine, mais surtout cet intérêt ne doit pas être qu'un besoin passager. Ceci étant dit, il n'existe pas de formule, ou de mode d'emploi pour devenir médium. Seul l'exercice soutenu par l'étude préalable peut nous renseigner sur nos dispositions naturelles. Nous avons vu des personnes écrire sous l'influence des esprits spontanément et sans jamais avoir essayé auparavant, alors que d'autres n'y sont jamais arrivés même au bout de longues années d'essais et d'études. Cette difficulté doit nous renseigner sur une chose, à notre avis primordial, la disponibilité des esprits. Car si notre envie de devenir médium est constatée, en revanche celle des esprits à nous visiter n'est pas évidente ! Le monde des esprits est autonome et très loin de nos prérogatives, et nos besoins sont souvent à l'encontre des leurs. Il ne suffit donc pas d'être médium pour obtenir des messages, encore faut-il que le monde des esprits réponde positivement à nos appels et là nous n'avons aucun moyen de connaître leurs objectifs à long terme. Un bon médium est entouré de bons esprits et un bon médium est avant tout un homme bon.